Voleur de femmes

by STEELCOX

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €9 EUR

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
03:18

credits

released July 10, 2009

Musics and lyrics : Steelcox

license

all rights reserved

tags

about

STEELCOX Paris, France

Steelcox is a French singer and songwriter of numerous songs which are melodic and in different forms of music according to their title and their theme.
His inspiration spans Pop-Rock, Blues, Soul styles and Country.
Actually, 2 singles and 2 albums are available in the main music stores through Internet such as Itunes and many others.
... more

contact / help

Contact STEELCOX

Streaming and
Download help

Track Name: Voleur de femmes
VOLEUR DE FEMMES
(Paroles et musique : R. Steelcox)


Tu marches tout près de moi
Des regards se posent sur toi
Un homme s’est approché
Dans l’ombre il t’a parlé
Et vous partiez sans bruit

Mais j’suis réveillé
Le cauchemar passé

J’allume une cigarette
J’écoute tes pas sont dans ma tête
Deux heures à mon réveil
J’sais plus si j’ai sommeil
J’me retourne dans mon lit

J’peux pas t’accuser
Juste imaginer

Voleur de femmes, voleur de femmes
Ma Winchester est cachée sous mon lit
Un Colt 45 au temps de l’Ouest
Changeait bien la vie

Voleur de femmes, voleur de femmes
Je garde un chien de ma chienne à celui
Qui serait un jour voleur de femmes
Pour t’emporter, te faire rêver
Et surtout surtout m’oublier

C’est vrai j’suis pas guéri
De ce mal nommé jalousie
Devant mon verre d’alcool
J’me sens un peu moins seul
Tu fais d’ma libido

Télé ou radio
Cassettes vidéo

J’suis pas pire ni meilleur
Même si mon ombre te fait peur
Facile de diviser
Par deux le monde entier
Pour le vide qu’il me reste

J’peux pas t’accuser
Juste imaginer

Voleur de femmes, voleur de femmes
Smith et Wesson avaient bien tout compris
Sans somnifères un Remington
Aide à dormir

Voleur de femmes, voleur de femmes
Je mets à prix la tête de celui
Qui serait un jour voleur de femmes
Pour t’emporter, te faire rêver
Et surtout surtout m’oublier ...


SACEM N° 84 173 560 11
Track Name: Les lumières du highway
LES LUMIERES DU HIGHWAY
(Paroles et musique : R. Steelcox)


Toutes les lumières du highway
Ont cent fois des nuits entières
Retenu mes yeux ouverts
Quand en patrouille je bâillais

Toutes les lumières du highway
Au son des messages radio
Ont eu souvent dans le dos
Les frissons que je cachais

Les dealers, les voleurs, les truands
N’auront pas ma dernière goutte de sang
Les tueurs, rabatteurs, trafiquants
Veulent mon scotch au fond de ma boîte à gants !

Le chant des sirènes
Eloignent les filles
Mais les types qui traînent
Sont des sans famille

Petit jour sur le highway
Ma voiture rentre au dépôt
Je rêve à ton café chaud
A ces nuits qu’on se promet

Appel urgent du central :
« Signalons règlement de comptes ... »
Si j’en crois ce qu’on raconte
J’suis pas couché c’est normal !

Dans ce bar malfamé sous acide
J’arrive en candidat au suicide
J’interroge des types louches des rôdeurs
Qui me prennent pour un enfant de chœur

Entre nous je craque
Police fédérale
J’viens rendre ma plaque
J’trouve plus ça génial

Les dealers, les voleurs, les truands
N’auront pas ma dernière goutte de sang
Les tueurs, rabatteurs, trafiquants
Y’a plus de scotch au fond de ma boîte à gants !


SACEM N° 90 150 572 11
Track Name: Elle repense à la West-Coast
ELLE REPENSE A LA WEST-COAST
(Paroles et musique : R. Steelcox)


Matin brumeux
A Brooklyn
Elle faillit manquer de peu
Son téléfilm
Elle se fait griller des toasts
Se prépare devant le poste
Mais elle pense à la West-Coast
Et oublie l’heure.

Y’a pas d’mystères
A Brooklyn
C’est comme dans tous les pays
Toutes les villes
Elle dit que sans amour c’est moche
En feuilletant le New-York Post
Et elle pense à la West-Coast
Au bonheur.

Elle repense à la West-Coast
Pas d’courrier d’après la poste
Au bureau gare aux erreurs
Elle est tout à fait ailleurs
On l’interroge sur un trust
Mais elle pense à la West-Coast.

C’était pourtant
A Brooklyn
Qu’ils s’étaient connus un soir
Au dancing
Ils s’étaient bien dit “ je t’aime ”
S’étaient mariés sans problème
Mais il est resté quand même
En West-Coast.

Elle repense à la West-Coast
Les vacances avec son gosse
Plage au bord du Pacifique
Planche à voile, aérobic
Seule elle a perdu ce must
Mais elle pense à la West-Coast.

Elle repense à la West-Coast
Les vacances avec son gosse
Elle se cache quand elle pleure
Elle est tout à fait ailleurs
On l’interroge sur un trust
Mais elle pense à la West-Coast.


SACEM N° 88 086 027 11
Track Name: Le temps n'efface pas tout
LE TEMPS N'EFFACE PAS TOUT
(Paroles et Musique : Steelcox)


Adieu les fausses routes
Les chemins balisés
Quittons nos peurs nos doutes
Nos vies glacées

Les pauvres sans espoirs
Et les jeunes qui s'ennuient
N'ont qu'à venir ce soir
Tout est permis

Nous partons retrouver le Rock
De nos années rebelles
Sur des Harleys chromées d'époque
Nous serions Hells Angels
Pour que le temps n'efface pas tout

Déjà le vent d'été
Nous caresse la peau
Roulons vitres baissées
Droit vers ce show

Faut se faire des souvenirs
A pouvoir partager
Des promesses à tenir
Pour exister

J'ai toujours des envies d'ailleurs
Qui tournent à l'idée fixe
Elle sait comment garder nos coeurs
La route Sixty Six
Pour que le temps n'efface pas tout

Quand la mémoire indienne
Au rythme du Pow Wow
Danse sur ses terres lointaines
Y'a pas photo

Pour vivre il faut bouger
Crier ses sentiments
Comment sans être aimés
Etre vivants ?
Comment sans être aimés
Vivre vraiment ?

Vivre et ne rien gâcher
Pour mieux lutter
Contre le temps
Track Name: Je traverse l'Arizona
JE TRAVERSE L’ARIZONA
(Paroles et musique : R. Steelcox)


Un routier pour toi ça s’appelle
Un forçat des freeways
Ou bien l’incarnation réelle
Du « time is money »
Bien sûr y’a du pour du contre
Du faux et du vrai
Mais cette course contre la montre
C’est ma liberté

Je traverse l’Arizona
Et le Nouveau Mexique
Pied trop lourd et je suis la proie
De l’insomnie des flics
Quand tu t’endors là-bas
Je résiste à mon sommeil
Aux sanglots dans ta voix
Qui résonnent à mes oreilles

Mais un jour ce monstre de chrome
Aux chevaux d’acier
Deviendra pour toi mobil home
Si t ’es décidée
Sinon bye bye à la route
Qui nous prend la vie
A coups d’absences et de doutes
De fatigue aussi

Je traverse l’Arizona
Et le Nouveau Mexique
Si mon chien vit bien mieux que moi
En laisse moi je panique !
Prochaine aire de repos
Pour un café gratuit
J’éteindrai la radio
Je t’appellerai c’est promis

Je traverse l’Arizona
Et le Nouveau Mexique
J’aurais pu finir hors-la-loi
Ou même agent du fisc !
Mon stetson sur les yeux
Je m’allonge quand-même
Je ferai de mon mieux
Pour te prouver que je t’aime ...


SACEM N° 95 082 088 11
Track Name: La radio allumée
LA RADIO ALLUMEE
(Paroles et musique : R. Steelcox)

Je roule le jour se meurt
Je fais cent au compteur
J’ai coupé la FM
Les infos sont les mêmes

Il fait chaud j’ouvre la vitre
Un panneau resto m’invite
Sortie par la bretelle

La route est silencieuse
J’allume les veilleuses
Seule ma carte routière
Prend la banquette arrière

J’devine un parking privé
Les clients semblent soignés
J’m’arrête à ce motel

J’vais m’endormir la radio allumée
Comme pour mieux chasser
Le noir de mes idées

J’connais les hits de tous les disc-jockeys
Bien plus que ta vie
Depuis qu’on s’est brouillés
Depuis qu’tu m’as chassé

Mon dîner solitaire
A le look homme d’affaires
Je le termine au flipper
Perdant sur game over

Un garçon me sert un café
J’étais prêt à demander
Ton numéro d’appel

J’suis pas le genre téléphone
Pour n’harceler personne
Je préfère pour lutter
Attendre et m’effacer

La télé est dans ma chambre
Je la regarde sans l’entendre
J’l’éteinds c’est mieux sans elle

J’vais m’endormir la radio allumée
Comme pour mieux chasser
Le noir de mes idées

J’connais les hits de tous les disc-jockeys
Bien plus que ta vie
Depuis qu’on s’est brouillés
Depuis qu’tu m’as chassé

Demain à mon réveil
Je saurai sous le soleil
Depuis l’aire de péage
Quel avenir t’envisages

Encore faible ou trop fragile
Pour un retour vers la ville
J’m’offre un dernier motel
Un dernier motel !


SACEM N° 85 000 339 11
Track Name: Lunettes noires
LUNETTES NOIRES
(Paroles et musique : R. Steelcox)


Coup d’cœur en péril
Dans la ville
A trop t’aimer fort
Je t’aime encore

Comme les pierres d’Athènes
Qu’on emmène
J’veux pas qu’un départ
Nous sépare

Coup de foudre où la peur
Fait appel au bonheur

Tes lunettes noires pouvaient cacher tes yeux
Ton look de star était celui des dieux
Tout comme un torrent se déchaîne
Je cours vers l’amour qui m’entraîne

Tes lunettes noires voilaient un paradis
L’onde où j’allais toujours noyer ma vie
Dans ce tourbillon de lumière
La passion s’éteint la dernière

Par ce cri d’alarme
Et tes larmes
L’amour se protège
De ses pièges

Si nos cœurs se brisent
Se divisent
Si toi tu t’effaces
Dans l’espace

J’voulais pas qu’tu t’éloignes
On ne perd pas ceux qu’on gagne

Tes lunettes noires pouvaient cacher tes yeux
Ton look de star était celui des dieux
Tout comme un torrent se déchaîne
Je cours vers l’amour qui m’entraîne

Tes lunettes noires voilaient un paradis
L’onde où j’allais toujours noyer ma vie
Dans ce tourbillon de lumière
La passion s’éteint la dernière

Que les rues d’Athènes
S’en souviennent
Après les vacances
Vient l’absence

(Refrain)


SACEM N° 88 086 038 11
Track Name: Comme un indien d'Amérique
COMME UN INDIEN D’AMERIQUE
(Paroles et musique : R. Steelcox)

J’verrai jamais les grandes plaines
De l’Ontario
Au grand Canyon

Ni les dernières plumes d’aigles
Pour mon western
Y’a plus personne

Je vis ma vie en H.L.M.
Comme d’autres la vivent en prison
Mais je saurai graver quand même
Ma part de rêve sur le béton

J’me sens comme un indien d’Amérique
Leurs murs m’ont fait un horizon
Tragique

J’me sens comme un indien d’Amérique
Qui survit grâce à ses visions
Magiques

L’été pour la danse du soleil
Je prends la route
Moi je m’efface

Bien sûr c’est pas monts et merveilles
Pourtant j’y vois
Les grands espaces

Je vis ma vie en H.L.M.
Et c’est ma vallée de la mort
Mais je saurai graver quand même
Ma part de rêve dans ce décor

J’me sens comme un indien d’Amérique
Leurs murs m’ont fait un horizon
Tragique

J’me sens comme un indien d’Amérique
Qui survit grâce à ses visions
Magiques



SACEM N° 84 173 564 11
Track Name: Boxeur
BOXEUR
(Paroles et musique : R. Steelcox)
Parmi la foule
Les cris des supporters
Tu montes au ring
Dans un bruit de tonnerre
Faut pas de doutes
Pour vaincre à ce poker
L’oubli te guette
Et l’alcool si tu perds

Tu voudrais vivre un peu mieux
Quitter la cité du chagrin
Ranger la haine et plus jamais
Voir la liberté au bout de tes poings

Tu pourrais bien sûr partir avec elle
Céder à son amour
Le visage en sang tu chancelles
Mais crois-tu qu’elle te reconnaisse un jour ?

Boxeur, boxeur
Pas droit à l’erreur
Pas d’place pour la peur, pour la peur

Boxeur, boxeur
Faut vaincre ou tu meurs
Gagner pour l’honneur, pour l’honneur

Revers du gauche
Double crochet du droit
L’arbitre approche
Dernier round du combat
Un coup de gong
Le speaker te vénère
L’oubli te guette
Et l’alcool si tu perds

On voudrait vivre un peu mieux
Etre aimés pour nous-mêmes
Toucher à la gloire plus qu’au feu
Gagner l’éternité suprême

Comme toi j’ai choisi d’être le meilleur
Comme toi héros légendaire
Sans être amoureux ni boxeur
Mes plaies sont les mêmes à l’envers

Boxeur, boxeur
Pas droit à l’erreur
Pas d’place pour la peur, pour la peur

Boxeur, boxeur
Faut vaincre ou tu meurs
Gagner pour l’honneur, pour l’honneur

Boxeur, boxeur ...


SACEM N° 88 087 070 11

If you like STEELCOX, you may also like: